Un exemple de transformation de magazine

Nous pouvons traiter les magazines dont le format est compris entre (65 x 80) mm et (310 x 420) mm – nous avons récemment transformé les 20 années d’archives du magazine « Le Foot ». Les meilleurs résultats (notamment au niveau de de vitesse de transformation) sont obtenus avec les magazines compris entre (210 x 285) mm et (230 x 300) mm. Les formats spécifiques (américains ou autres) ne posent aucun souci.

La mise en page peut avoir été réalisée avec toutes les versions de Xpress ou InDesign.

L’idéal pour nous est de partir des éléments qui ont été fournis à l’imprimeur (en général du PDF, mais nous pouvons aussi traiter du PDF-IT voire, dans certains cas, les séparations quadri sous forme de films car nous sommes équipés de matériel Copydot). Dans la majorité des cas, nous récupérons chez l’éditeur ce que nous appelons un « PDF imprimeur ».

Pour les magazines plus anciens imprimés à partir de films quadri (ou dont les éléments numériques ont été perdus), nous travaillons à partir d’exemplaires imprimés. Les magazines « papier » sont scannés, dé-tramés, OCRisés, mis en forme, optimisés (compression, etc.). Suivant l’importance du magazine et notre accord avec l’éditeur, nous intervenons ensuite manuellement pour des corrections spécifiques sur les couvertures, l’alignement des doubles pages, etc.



voir en haute définition

En passant à 300%, on met en avant les différences entre la version numérique (à gauche) et celle générée depuis le papier (à droite). Malgré le fort grossissement, on garde un excellent rendu sur la photo n°6 (Sophie Marceau) : les motifs du canapé sont préservés. De même, dans la photo de Roger Moore, les blancs ne sont pas brûlés et on a assez peu de soucis de transparence dans le bleu du ciel (problème fréquent en numérisation). Seule la photo n°3 montre une différence notable mais personne ne va lire le magazine à 300% ! Quant aux textes, ils sont évidemment plus nets en vectoriel (la version numérique à gauche) mais la qualité reste tout à fait satisfaisante dans la mouture numérisée..


Pour vous donner une idée du résultat que les éditeurs peuvent escompter de notre processus, nous vous proposons ci-dessous trois versions électroniques du magazine Air Le Mag :

– la première ( air_le_mag_34_0.pdf) correspond au fichier PDF diffusé sur le site de McDonald’s France, sans aucune modification. Sa taille est de 67,9 Mo ;

– la seconde ( Air le Mag 034.pdf) est le fichier qui se trouve sur le site 1001mags. Il est présenté en double pages (doubles qui ont d’ailleurs été corrigées), et sa taille a été réduite à 33,6 Mo sans aucune perte de qualité. Cela est possible, par exemple, en transformant toutes les images CYMK en RGB, en supprimant les objets invisibles, en aplatissant les couches, etc. C’est un processus automatisé et rapide ;

– la dernière version ( Air le Mag 034 (scan).pdf) montre le résultat obtenu quand on ne dispose que de l’exemplaire papier. Ce fichier de 64,4 Mo reste plus petit que le PDF original du site McDonald’s. Sa qualité est évidemment légèrement inférieure à la seconde version mais reste parfaitement acceptable. La plupart des non-professionnels ne sont pas en mesure de distinguer cette mouture de la précédente !

Certaines différences s’avèrent pourtant assez évidentes : observez notamment les doubles pages 6/7, 8/9 et surtout 16/17 (le phare de la voiture). Dans ce dernier cas, la dominante jaune du pare-brise ne vient pas d’un souci de conversion mais bien d’impression !

 

Ces fichiers ont été obtenus par notre méthode de travail standard, sans aucune intervention spécifique. Notre but, ici, n’était pas de proposer la meilleure qualité possible mais d’illustrer ce à quoi les éditeurs peuvent s’attendre avec un contenu « standard ».

Accès partenaires

Déjà partenaire ?

Cliquez ici pour accèder à votre compte.

Pas encore partenaire ?

Qu'attendez-vous ? Cliquez ici !


En savoir plus

Vous voulez en savoir plus ?

Téléchargez notre plaquette.

Consulter 1001mags.com

Cliquez ici !

© 2015 - CIPE